THEMES

Icon_licht

Lumière

Fait : l’influence positive de la lumière sur la santé et le bien-être par un niveau d’éclairage plus élevé.
Paramètres : lumière du jour saine, lumière artificielle réglable et vue.

46 minutes de sommeil supplémentaires par nuit lorsqu’il y a suffisamment de lumière du jour présente sur le lieu de travail.

Pour satisfaire l’utilisateur, un bon éclairage revêt une importance capitale. Notre compréhension de l’influence de la lumière sur la santé et le bien-être est en croissance constante. Il est difficile de distinguer les avantages de la lumière du jour et les avantages d’une vue intéressante. Diverses études réalisées ces dix dernières années ont tenté de déterminer les gains de productivité dus à la proximité de fenêtres. Les spécialistes sont maintenant d’avis que la vue est probablement le facteur principal d’accroissement de productivité, et ce particulièrement lorsque la vue se rapporte à la nature. Pour plus de détails sur les conséquences d’un bâtiment insuffisamment éclairé, cliquez ici.

Source : « Gezondheid, Welzijn & Productiviteit in Kantoren » du Dutch Green Building Council.

minutes de sommeil supplémentaires par nuit


Icon_akoestiekAcoustique

Fait : une mauvaise acoustique constitue le plus grand facteur de dérangement dans un environnement de bureau. Paramètres : l’audibilité de la parole, la gestion du bruit extérieur et intérieur et la réduction de la résonance.

24 jours de travail en moins par an à cause d’une mauvaise acoustique.

 

Un environnement de travail productif instaure un bon équilibre entre privacy et communication. Il est dès lors important de déterminer la bonne acoustique qui s’accorde aux personnes, à leur activité et à l’espace qu’elles occupent.

Le plus grand facteur de dérangement à l’intérieur des environnements de bureau est l’acoustique. Selon une étude, elle engendre la plus grande perte de productivité.

En plus d’une perte de productivité, une acoustique défavorable peut induire l’absentéisme, la production d’hormones de stress, une satisfaction amoindrie au travail et des frictions mutuelles. Un dérangement causé un bruit réduit la capacité des performances, et ce, même après la disparition de celui-ci.

Source : « Gezondheid, Welzijn & Productiviteit in Kantoren » du Dutch Green Building Council.

jours de travail perdus par an par employé


Icon_thermischComfortConfort thermique

Fait : l’influence du confort thermique (bien-être) sur le physique des gens est très important.

Paramètres : température de l’air, température de rayonnement, humidité de l’air, vitesse de l’air, vêtements et niveau d’activités.

La productivité est optimale entre 20C et 25C.

 

Le confort thermique constitue un pilier du climat intérieur. De nombreuses études ont démontré que la perception du confort thermique impacte fortement tant la satisfaction sur le lieu du travail que la productivité. La principale conclusion est qu’une hausse substantielle de productivité peut être réalisée lorsqu’on évite des températures désagréables trop élevées ou trop basses .

Source : « Gezondheid, Welzijn & Productiviteit in Kantoren » du Dutch Green Building Council.


Icon_Interieur

L’environnement de bureau

Fait : l’environnement de bureau a une influence sur la concentration, la collaboration, la confidentialité et la créativité.

Paramètres : mobilier, typologies du lieu de travail, personnalisation.

Une diversité de typologies sur le lieu de travail favorise la productivité.

 

Selon une étude, il apparaît que l’environnement de travail peut influencer la concentration, la collaboration, la confidentialité et la créativité. Ceci a une conséquence directe sur la santé, sur le bien-être mental et sur les prestations cognitives des employés. Etre attentif à ces soi-disant ‘facteurs secondaires’ et une étude sur les effets des conceptions de bureau peuvent apporter une large contribution à certaines questions sociales et économiques urgentes, à savoir les frais de soins de santé trop élevés en cas de maladies liées au style de vie, la prévalence croissante des maladies psychiques et un faible engagement et sentiment d’appartenance des employés par rapport à leur travail et vis-à-vis de leur employeur.

Un environnement de travail offrant les conditions optimales à leurs employés pour garder des habitudes de vie saines, pour réaliser les tâches au travail sans stress inutile et pour développer une cohésion interne, peut réduire l’absentéisme, augmenter la productivité et finalement être plus rentable pour l’entreprise.

Source : « Gezondheid, Welzijn & Productiviteit in Kantoren » du Dutch Green Building Council.


Icon_Lucht

La qualité de l’air

Fait : une bonne qualité de l’air engendre des effets directs, aussi bien sur la santé que sur le psychisme.

Paramètres : apport conséquent d’air extérieur frais, renouveler l’air pollué et diminuer les matières polluantes.

Jusqu’à 10 % de perte de productivité en cas de qualité d’air médiocre.

L’air médiocre est difficile à détecter à l’œil nu. Pourtant, la qualité de l’air a une grande influence sur le bien-être et sur la productivité des employés et peut même provoquer des maladies des voies respiratoires ou autres. Une mauvaise ventilation et l’évaporation de matières organiques volatiles (les émissions de COV), par exemple issues de meubles, de sols, de produits de nettoyage et de matériaux de construction, en sont entre autres la cause.

Source : « Gezondheid, Welzijn & Productiviteit in Kantoren » du Dutch Green Building Council.

%

de perte de productivité lorsque la qualité de l'air est médiocre


Icon_IndividueleControle

Contrôle individuel

Fait : les gens veulent avoir le sentiment qu’ils ont le contrôle de leur lieu de travail.

Paramètres : régulation de la température, possibilité d’ouvrir les fenêtres, commande de l’intensité de la lumière, mobilier flexible, etc.

Contrôler le climat intérieur et être en mesure de personnaliser l’environnement du travail procure un sentiment de pouvoir et d’autonomie aux employés.

Il y a de fortes indications scientifiques qui confirment l’influence positive du contrôle personnel sur la productivité, la motivation, la cohésion de groupe et la satisfaction au travail.

Source : « Gezondheid, Welzijn & Productiviteit in Kantoren » du Dutch Green Building Council.

De quoi s’agit-il et qui est concerné?

La gestion de votre bâtiment peut-elle être améliorée? Voici ce que le Comfortmeter veut identifier pour vous : les performances de votre (vos) bâtiment(s) basées sur les critères de succès technologiques les plus importants, selon ses occupants au quotidien.

Pourquoi

Bon nombre d’études scientifiques démontrent clairement que le rendement, le plaisir ainsi que la satisfaction au travail et la santé sont étroitement liés au confort qu’offre l’environnement de travail. Le bien-être physique des employés a un impact direct sur leur productivité.

Comment

Les gens sont les meilleurs outils de mesure.

Le Comfortmeter mesure les performances de votre bâtiment auprès de ses utilisateurs journaliers. Ce sont ces personnes qui déterminent si votre client est satisfait au final. Le Comfortmeter vous permet d’obtenir des infos non filtrées et de première souche.

A propos

Le Comfortmeter est le fruit d’une étroite collaboration entre autorités internationales dans le domaine de l’efficacité, de la durabilité et de l’optimisation des performances des immeubles de bureaux. Parmi celles-ci, on relève Factor4 et six universités européennes renommées, dont entre autres la KU Leuven et la TU Braunschweig.